Coordonner

Surveiller

Éduquer

Rejoindre CARDIAUVERGNE

Je suis insuffisant cardiaque, comment intégrer CARDIAUVERGNE ?

Il existe deux possibilités d’inclusion dans CARDIAUVERGNE :

  • Suite à une hospitalisation pour insuffisance cardiaque décompensée
  • A la demande du cardiologue traitant

L’entrée du patient dans CARDIAUVERGNE s’effectue bien souvent lors d’un séjour hospitalier pour insuffisance cardiaque décompensée. Lors de ce séjour, le cardiologue hospitalier, après avoir recueilli l’accord du médecin traitant et du cardiologue libéral du patient, lui délivrera des informations sur CARDIAUVERGNE ainsi que les modalités de prise en charge. Il recueille alors son consentement écrit et il contacte la cellule de coordination. Le consentement écrit du médecin traitant sera envoyé à CARDIAUVERGNE une semaine après la sortie de l’hôpital, lors de la première consultation auprès du généraliste.

Le patient peut aussi être inclus dans CARDIAUVERGNE à la demande de son cardiologue traitant: après lui avoir délivré les informations, avoir contacté le médecin généraliste, il informera la cellule de coordination de cette inclusion. Le cardiologue décidera du rythme et du type de suivi. L’inclusion définitive du patient sera confirmée à réception du consentement écrit du médecin généraliste, envoyé à la cellule de coordination lors de la première consultation.

Une fois admis dans CARDIAUVERGNE, le patient bénéficiera d’une surveillance à domicile par son infirmière et sera informé de son planning de consultation, l’éducation thérapeutique sera délivrée par les cellules spécialisées des centres hospitaliers ou établissements de soins de suite, dans les maisons ou pôles de santé.

En résumé les conditions pour intégrer CARDIAUVERGNE sont :

  • Être domicilié dans la région Auvergne.
  • Avoir été hospitalisé au moins une fois pour insuffisance cardiaque décompensée.
  • Avoir eu toutes les informations sur CARDIAUVERGNE lors de son séjour hospitalier ou lors d’une consultation avec son cardiologue.
  • Avoir signé un consentement d’adhésion.
  • Que son médecin traitant ait confirmé son accord.
  • Avoir reçu de la cellule de coordination à la sortie de l’hospitalisation ou après inclusion par le cardiologue libéral, un programme de surveillance.